Rassembler ce qui est épars

Accueil » Uncategorized » Du nouveau sur la position anglaise en matière de régularité ?

Du nouveau sur la position anglaise en matière de régularité ?

UGLELa « Conférence européenne des Grands Maîtres » (des Grandes Loges « régulières ») s’est tenue à Genève du 27 au 30 juin 2013.

Selon nos sources le Pro-Grand Master (c’est-à-dire le vrai patron) de la Grande Loge Unie d’Angleterre, Peter Lowndes, aurait déclaré – tout en soulignant qu’il ne parlait pour le moment que d’une hypothèse – que « UGLE » pourrait à l’avenir reconnaître deux Grandes Loges sur un même territoire…Et cela, même si ces Grandes Loges ne sont pas elles-mêmes « en relation d’amitié et de reconnaissance mutuelle ». Cette évolution permettrait de résoudre deux problèmes importants.

Tout d’abord la situation maçonnique dans les états du Sud des Etats-Unis, où les Grandes Loges « classiques » ont affirmé à plusieurs reprises qu’elles ne reconnaîtraient pas les Grandes Loges de Prince Hall… alors que Londres souhaite les reconnaître comme elle le fait maintenant depuis plusieurs années dans le Nord.

Et puis bien sûr, la situation française avec la GLNF et la GL-AMF, qui se revendiquent toutes deux des principes de la régularité anglo-saxonne… voire la Confédération Maçonnique de France (dont la GL-AMF est aussi partie prenante, il est bon d’avoir deux fers au feu !).

Ce n’est probablement pas un hasard si cette déclaration a été faite à Genève où la réunion était organisée par la Grande Loge Suisse Alpina. Celle-ci est en effet l’un des plus fermes soutiens de la « Déclaration de Bâle » visant à une reconnaissance de la Confédération Maçonnique de France. Les anglais ayant, « off records », exprimés à plusieurs reprises leur fortes réticences face à ce nouvel objet maçonnique qu’ils ont du mal à identifier, on s’acheminait vers une difficulté. En effet, les « 5 Grandes Loges » de la « Déclaration de Bâle », en toute logique, devraient aller vers une reconnaissance de la Confédération. On aurait alors des Grandes Loges « régulières » ne reconnaissant pas la même organisation maçonnique en France. Ce qui dans l’état actuel de la doctrine anglaise ne serait pas possible ou créerait de grandes tensions. Cette évolution de la Grande Loge Unie d’Angleterre, si elle est confirmée, permettrait ainsi de faire sauter un verrou important. Les continentaux reconnaissant la Confédération ou la GL-AMF et les Anglais reconnaissant la GLNF… ou personne.

Advertisements

2 commentaires

  1. […] Lire l’article de Pierre Mollier « Du nouveau sur la position anglaise en matière de régularité ?«  […]

  2. […] Du nouveau sur la position anglaise en matière de régularité ? : La « Conférence européenne des Grands Maîtres » (des Grandes Loges « régulières ») s’est tenue à Genève du 27 au 30 juin 2013. Selon nos sources le Pro-Grand Master (c’est-à-dire le vrai patron) de la Grande Loge Unie d’Angleterre, Peter Lowndes, aurait déclaré – tout en soulignant qu’il ne parlait pour le moment que d’une hypothèse – que « UGLE » pourrait à l’avenir reconnaître deux Grandes Loges sur un même territoire…Et cela, même si ces Grandes Loges ne sont pas elles-mêmes « en relation d’amitié et de reconnaissance mutuelle ». Cette évolution permettrait de résoudre deux problèmes importants. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :