Rassembler ce qui est épars

Accueil » 2013 » août

Monthly Archives: août 2013

A Florence aussi Jésus « relève » Adam chez Fra Angelico

Fra-Angelico-Descente-aux-EnfersToujours en Toscane, mais cette fois à Florence, on retrouve ce passionnant thème de la relève d’Adam par Jésus. C’est là dans l’une des sublimes cellules des moines peintes par Fra Angelico en 1438 dans le couvent San Marco. Ici aussi on remarque une position singulière des mains. Nous forçons peut-être un peu l’interprétation en y voyant une « griffe de Maître », mais il est clair que, cette fois encore, l’artiste a voulu suggérer que Jésus ne se contentait pas de prendre Adam par la main, comme pour le guider, mais se saisissait de lui pour – littéralement – le « tirer » de l’Enfer. L’Evangile de Nicodème qui inspire la scène utilise en effet les mots « saisir », « ressusciter », « relever » :

Hadès parlait encore à Satan quand le roi de gloire étendit sa main, saisit Adam notre premier père, et le ressuscita. Puis, se tournant vers les autres, il dit : « Venez avec moi, vous tous qui devez votre mort au bois que celui-ci a touché. Car voici : je vous relève tous par le bois de la croix ! ».

A Sienne, Jésus relève Adam par la griffe de Maître !

DSCF0103Comme tous les touristes consciencieux, le Maçon ne peut qu’être captivé par le monument fameux qu’est la cathédrale de Sienne en Toscane (même si son célèbre pavement est aujourd’hui invisible à 90% pour des raisons de protection : on a donc pas vu Hermès Trismégiste !). Tout d’un coup cependant, lors de la visite de la crypte, son regard est accroché par un large fragment d’une fresque antique (XIIIe siècle) où il ne peut s’empêcher de voir un personnage en relever un autre en le saisissant au poignet. Les historiens de l’art ont identifié la scène comme un épisode de la « Descente aux Enfers » de Jésus, ces trois jours entre la mort sur la croix et la réssurrection. La scène toscane s’inspirerait en l’occurence du récit qu’en fait un apocryphe, l’Evangile de Nicodème. Aux Enfers, dans son mystérieux combat contre la mort, Jésus aurait été délivrer les Justes de l’Ancien Testament. Il aurait ainsi saisi Adam par la main en disant : « Vennez, vous qui avez enduré les soufffrances de la mort en raison du bois qu’il a touché, je vous relève par les vertus du bois de la croix ». Comparaison n’est pas raison, mais voilà une rencontre symbolique intéressante.

On peut rappeler que les rituels de Rose-Croix du XVIIIe siècle comprennent une séquence relative à la « Descente aux Enfers ». Elle disparaitra au XIXe siècle ; moins d’ailleurs à cause de la déchristianisation des rituels qui marque cette époque, que par simple incompréhension. Pourtant, cette « Descente aux Enfers » de Jésus présente de fortes similitudes avec le mythe d’Orphée et est probablement un des aspects du Christianisme qui a le plus de liens avec les cultes à mystères de l’Antiquité.