Rassembler ce qui est épars

Accueil » Uncategorized » Adrien Dax : un surréaliste ausculte la vie secrète de la matière

Adrien Dax : un surréaliste ausculte la vie secrète de la matière

Dax_modifié-1A quelques pas du Musée Picasso, les galeries Convergences et Intuiti ont eu l’excellente idée de s’associer pour présenter – enfin – une exposition conséquente sur Adrien Dax (1913-1979). Figure importante du surréalisme d’après guerre, très lié à André Breton, sa fidélité à l’esprit collectif du groupe surréaliste l’a conduit à négliger de son vivant les expositions personnelles… ce qui n’a bien sûr pas contribué à sa notoriété. Pourtant, quelle œuvre ! Dax se veut avant tout surréaliste. Il lui arrive même de refuser le qualificatif d’artiste. Son travail est d’abord l’application permanente de l’« automatisme » surréaliste, cette méthode qui veut court-circuiter toute intentionnalité pour laisser l’inconscient guider la main et marquer directement de son empreinte la toile ou le papier. Pour cela Dax expérimentera sans cesse toutes sortes de procédés. Mais quelque soit la théorie qui a sous-tendu le geste, il reste le magnétisme envoutant de ses œuvres. Peintures qui saisissent les vibrations de la matière, dessins qui matérialisent de denses et mystérieux réseaux, images de créatures arachnides surgies des profondeurs du rêve.

Pour l’occasion Raphael Neuville nous propose un petit catalogue très réussi… On attend avec d’autant plus d’impatience l’achèvement et la publication de sa thèse sur Adrien Dax.

Du 14 novembre au 27 décembre 2014

Galerie Convergences : 21, rue des Coutures Saint-Gervais – 75003 Paris

Galerie Intuiti : 16, rue des Coutures Saint-Gervais – 75003 Paris

Annexe:

le post publié il y a 4 ans sur le site de Renaissance Traditionnelle

Un bel article sur Adrien Dax, l’auteur du Phénix de RT

On nous demande souvent l’origine du Phénix qui sert d’emblème à Renaissance Traditionnelle et orne la couverture de la revue depuis 1970. Son allure générale rappelle l’iconographie hermétique de la Renaissance mais, quand on l’observe attentivement, on y distingue un trait beaucoup plus moderne. Il est en effet l’œuvre du peintre surréaliste Adrien Dax. Ami de Jean-Pierre Crystal, le premier rédacteur en chef de Renaissance Traditionnelle, il avait accepté de dessiner cet oiseau mythique qui symbolisait le projet de la nouvelle revue. Dax n’était pas maçon. Mais comme beaucoup de surréalistes, aux premiers rangs desquels André Breton, il s’intéressait à l’hermétisme voire à l’occultisme. On lui doit ainsi un essai A propos du Talisman de Charles Fourier (La Brèche, 1963, n°4). Après les décennies de silence qui suivirent sa disparition en 1979, plusieurs publications récentes font revivre son œuvre. Fin 2010, les Éditions Rue des cascades ont eu l’excellente initiative de proposer un recueil de ses textes dans les revues surréalistes sous le titre Écrits. A l’occasion de l’entrée de plusieurs de ses œuvres au Musée des Abattoirs (le musée d’art moderne de Toulouse), Raphaël Neuville publie dans la livraison « été 2011 » de Midi Pyrénées Patrimoine un bel article sur Dax et son œuvre. Outre une introduction sur cette figure attachante de l’art du XXe siècle, l’article permet de découvrir six superbes œuvres qui peuvent apparaître comme des tentatives pour révéler certains aspects cachés de la matière.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :