Rassembler ce qui est épars

Accueil » Uncategorized » Onde de choc dans la Maçonnerie américaine : une nouvelle affaire Morgan ?

Onde de choc dans la Maçonnerie américaine : une nouvelle affaire Morgan ?

Manif-US-antimaçonniqueDepuis quelques mois la franc-maçonnerie américaine connaît de très forts remous autour de la question de la discrimination. Plusieurs Grandes Loges ayant en effet déclaré que les « bonnes mœurs » que l’on exigeait des Frères excluaient l’homosexualité. Certaines allant jusqu’à des prises de positions officielles et même à des incitations à la démission pour des Maçons à l’homosexualité affichée. Face à cette hystérie antigay, de nombreux Frères et même quelques organisations maçonniques importantes comme la Grande Loge de Californie ou le Suprême Conseil du Rite Ecossais (SJ) ont rappelé que la Maçonnerie n’avait pas à s’immiscer dans ces questions et que tout le monde était bienvenu dans leurs ateliers. Ils ont aussi souligné combien ce genre de déclarations allait couper la franc-maçonnerie des jeunes générations très sensibles à cet enjeu.

Mais ces voix éclairées n’ont pas réussi à éteindre l’incendie naissant et plusieurs organisations anti-discriminations se sont emparer du sujet et ont commencé à mener des actions contre une franc-maçonnerie présentée comme un bastion homophobe. Une nouvelle étape a été franchie récemment avec une manifestation d’étudiants à UCLA (Université de Californie à Los Angelès) contre Margaret Jacob accusée d’être complice de l’homophobie maçonnique et sommée de renoncer au mécénat de son enseignement d’histoire maçonnique par les Grandes Loges (près de 100.000 dollars par an). Peu importe que Margaret Jacob professe à titre personnel des opinions très libérales et que l’essentiel de son financement provienne de la Grande Loge de Californie, qui a manifesté à de nombreuses reprises des positions anti-discriminationnistes ; on est dans le domaine de la « com’ » et du symbole.

La question gay est aussi en train de servir de point de fixation. Plusieurs intervenants y joignent le problème des « voies séparées » maintenues dans le Sud (entre Grandes Loges « caucasiennes » et Prince Hall) et, bien sûr… la question des femmes. La machine médiatique commence à s’emballer et les Maçons américains voient se dresser contre eux les organisations anti-discriminations si puissantes outre-Atlantique.

Une nouvelle « affaire Morgan » est-elle en train de naître? On sait qu’en 1829 un fait divers avait créé un vaste mouvement d’opinion hostile aux Loges qui avait presque détruit la franc-maçonnerie américaine.

Elle y avait finalement survécu… au prix d’importants changements…

Merci à Paul Rich pour toutes les informations sur cet important sujet.

http://www.masonbigotry.org/

Publicités

3 commentaires

  1. Georges Couthon dit :

    Je trouve le prisme de cet article un peu étrange. Je suis convaincu qu’il n’y a pas malice de votre part, mais c’est la comparaison avec l’affaire Morgan qui donne ce goût étrange. Grosso modo, on pourrait avoir le sentiment que le fait que des loges discriminent les homosexuel(le)s devient un problème à partir du moment où, en retour, un mouvement anti-maçon pourrait s’y cristalliser. Ou pire encore : que ces associations anti-discriminations seraient peut-être anti-maçonnes. Je ne pense pas que la comparaison fonctionne, car les milieux foncièrement et radicalement anti-maçons sont rarement des défenseurs de la cause gay, donc je ne crois pas que les mouvements de protestation venant défendre les gays émanent de l’anti-maçonnisme habituel. Si des loges se lancent dans ce genre de mouvement antigay, elles doivent être dénoncées et combattues publiquement, et ce n’est pas être « antimaçon » que de le dire.

    • Merci de votre intérêt.
      La comparaison avec l’affaire Morgan est en effet sans doute un peu trop « journalistique ».
      L’idée était simplement de souligner que la Maçonnerie américaine allait peut-être devoir affronter un mouvement hostile de grande ampleur de la part de l’opinion publique américaine.
      Cordialement
      P.M.

  2. […] Onde de choc dans la Maçonnerie américaine : une nouvelle affaire Morgan ? Depuis quelques mois la franc-maçonnerie américaine connaît de très forts remous autour de la question de la discrimination. Plusieurs Grandes Loges ayant en effet déclaré que les « bonnes mœurs » que l’on exigeait des Frères excluaient l’homosexualité. Certaines allant jusqu’à des prises de positions officielles et même à des incitations à la démission pour des Maçons à l’homosexualité affichée.  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :