Rassembler ce qui est épars

Accueil » Uncategorized » 1803-1838 : Les vrais Maçons ne regardent pas la couleur de l’épiderme

1803-1838 : Les vrais Maçons ne regardent pas la couleur de l’épiderme

Sceau-du-Conseil-30e-Leg

Sceau du Conseil de Kadosh La Restauration de La Vérité dont était membre le Frère Dieudonné

Faisant des recherches pour un ami érudit maçonnique américain, nous sommes tombés sur des archives complètement inconnues et qui nous paraissent passionnantes pour mieux comprendre l’état d’esprit de certains milieux maçonniques à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe. L’une des grandes questions est bien sûr celle du « préjugé de couleur », notamment dans la si importante Maçonnerie des Antilles. Le Grand Orient de France a eu une Loge à Puerto Rico : La Restauration de la Vérité, qui a vécu – plus ou moins difficilement – de 1821 à 1848 à Mayaguez, la troisième ville de l’île. Elle a été fondée par des Frères réfugiés de Saint-Domingue dont la plupart étaient nés autour des années 1770-1780. Ils sont devenus Maçons à Saint-Domingue soit à la fin du XVIIIe siècle soit dans les toutes premières années du XIXe. Le nom de la Loge s’explique d’ailleurs par cette origine puisque la R:.L:. La Vérité était une des plus prestigieuses Loges de Saint-Domingue avant la Révolution. Une lettre écrite au Grand Orient de France en 1838 donne des informations du plus haut intérêt sur l’un de ces Frères qui vient de mourir :

« TT:. CC:. et TT:. RR:. FF:. Nous déplorons la perte d’un ami de l’Humanité, le vertueux F:. Dieudonné qui mourut quelques jours avant celui de nos élections. Les vrais Maçons ne regardent pas la couleur de l’épiderme: le F:. Louis Dieudonné était noir. Il naquît à Port-au-Prince, Ile de Saint-Domingue, à peu près dans l’année 1771. Dans l’année 1803, étant chef de brigade de l’armée française haytienne, il devint membre de la R:.L:. Le Choix des Hommes à l’Or:. de Jacmel. A peu près à la même époque, étant commandant de la dite place, il sauva la vie à des centaines de Français et émigra avec eux. A Mayaguez, chéri des Blancs et aimé de tous les hommes, il faisait partie de tous les ateliers maçonniques, accordant au même temps ses actions aux principes de l’ordre ».

Signature-Dieudonné-Leg

Signature du Frère Dieudonné

Le Frère Dieudonné peut être identifié au colonel Dieudonné Jambon, d’abord officier de Toussaint Louverture avant de finalement rallier, après le départ puis la disparition de Toussaint, la cause française dans les rivalités entre généraux noirs, d’ou son exil à Puerto Rico. Le Frère Dieudonné fut un des piliers de la Loge La Restauration de la Vérité et des ateliers de hauts grades qui la complétaient. Il était « 32e ».


Un commentaire

  1. […]  1803-1838 : Les vrais Maçons ne regardent pas la couleur de l’épiderme Faisant des recherches pour un ami érudit maçonnique américain, nous sommes tombés sur des archives complètement inconnues et qui nous paraissent passionnantes pour mieux comprendre l’état d’esprit de certains milieux maçonniques  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :