Rassembler ce qui est épars

Accueil » Uncategorized » Les saints dans l’emblématique des « Maçons de pratique » en France au seuil du XVIIIe siècle

Les saints dans l’emblématique des « Maçons de pratique » en France au seuil du XVIIIe siècle

Mon dernier article – publié dans les « Cahiers Villard de Honnecourt » – est consacré aux saints-patrons dans les blasons des communautés de Maçons à l’extrême fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe. En voilà l’introduction et un extrait.

On sait combien il est difficile de cerner précisément les relations des premiers francs-maçons « spéculatifs » avec les maçons « opératifs ». En France, la maçonnerie « opérative » ne semble guère avoir intéressé les francs-maçons du XVIIIe siècle tout imbus des origines chevaleresques de l’ordre avancées par Ramsay. Mais, ne serait-ce que par l’appellation de « Maçonnerie » et au travers des éléments mis en œuvre dans les rituels – évocation des outils, des plans du Temple, des pierres brutes et « cubiques » etc. –, le métier de maçon ou, a minima, l’architecture, ne sont pas complètement absents de l’horizon des loges. De plus, en trois siècles, l’imaginaire maçonnique s’est beaucoup enrichi. Le XIXe siècle romantique a magnifié les « bâtisseurs de cathédrales ». Au XXe siècle, l’œuvre du pérénialiste René Guénon a vu dans l’« art du trait » et « les secrets des opératifs » l’authentique ésotérisme maçonnique. Aussi, les francs-maçons français témoignent aujourd’hui d’un grand intérêt pour leurs lointains cousins tailleurs de pierre. Voilà de bonnes raisons de s’interroger sur l’emblématique des « maçons de pratique » au moment où émerge en Europe la franc-maçonnerie spéculative. Dans cette perspective, nous voudrions utiliser ici un document tout à fait passionnant : l’« Armorial général de France » de 1696. Celui-ci apporte en effet des informations inédites sur l’emblématique du métier de maçon à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle. Les saints patrons y tiennent notamment une place de choix.

[…]

Les Quatre Saints Couronnés sont clairement représentés dans plusieurs blasons de maçons de l’Armorial. Mais le thème donne lieu à des traitements iconographiques très différents. Par définition le dessin héraldique n’est pas réaliste mais au contraire stylisé. C’est un langage pictural codé plus qu’une représentation. C’est pourquoi on peut qualifier de fort peu héraldiques les armoiries des maçons de Montpellier qui « Porte[nt] d’azur a quatre Martirs de carnation couronnés d’or et vetus de pourpre adextrés d’un compas d’or et senestrés d’un Equairre de meme ». Il s’agit sans doute d’une bannière « mise en armoiries ». Au contraire, à l’autre bout du pays, à Dunkerque, les maçons sont dotés d’un blason qui développe un beau et riche dessin héraldique : « d’azur a deux palmes d’or passées en sautoir liées en cœur de gueules et accompagnées de quatre couronnes d’or, doublées de gueules, une en chef, deux aux flancs et une en pointe ». Les quatre saints sont allégoriquement représentés par leur couronne et la composition met en valeur la palme du martyre. La stylisation est encore poussée plus loin dans les armoiries des « Maîtres Massons » de Cluny en Bourgogne : « d’argent à quatre couronnes de gueules cantonnées » (Beaune en propose une variante : « d’or à 4 couronnes cantonnées de gueules »). En se conformant à l’esprit du langage héraldique, mais en utilisant toutes ses ressources, le blason « aux Quatre couronnés » le plus sophistiqué de l’Armorial est celui de : « la communauté des Maîtres Massons et tailleurs de pierre de la ville de Dijon [qui portent] : D’argent à quatre lions de gueules couronnées d’azur et tenant chacun de leur patte dextre une palme de sinople »! Les lions ajoutent un symbole de la force de la foi à la palme du martyre.

[…]

Vous pouvez retrouver l’ensemble de l’étude « Les saints dans l’emblématique des « Maçons de pratique » en France au seuil du XVIIIe siècle » dans le n°125 des « Cahiers Villard de Honnecourt », « Les Saints Patrons des Francs-maçons », qui vient de sortir.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :